Jour 2 : du Plan du Diner au lac des Muandes par le mont Thabor et la roche du Chardonnet

Lever de soleil sur la vallée étroite

Lever de soleil sur la vallée étroite

Après une nuit froide, nous déjeunons rapidement et débutons notre randonnée. Nous montons vers le mont Thabor et atteignons rapidement le col des Méandes (2727m) situé moins de 200m au dessus de notre position. A part une petite dizaine de randonneurs à cheval croisés aux alentours de 7h, nous ne croisons qu’un randonneur au col, qui va lui aussi se rendre en haut du mont Thabor (3178m). Après une barre de céréales, nous nous lançons dans la montée.

Regards vers la dernière montée

Regards vers la dernière montée

La montée du col au sommet représente 450m de dénivelé. Cette montée peut être vue en trois phases. La première attaque durement les tendons car elle est raide. De plus, la fin de cette partie demande d’évoluer dans un peu de pierre. La seconde partie est moins éprouvante, il s’agit d’abord de longer une crête (montante) puis de poursuivre l’ascension sur le flanc de montagne dans quelques lacets. On atteint enfin un faux col situé sous la dernière montée. Notons dores et déjà qu’on voit depuis ce faux col le chemin de descente (sur la gauche). La troisième et dernière phase de la montée est la plus raide, ce qui, compte tenu du type de terrain (lunaire, poussiéreux) peut fortement vous fatiguer ;). Nous arrivons en haut vers 10h et savourons notre quasi solitude là haut. La vue incroyablement claire et dégagée à 360° nous offre des panoramas à tomber (massifs des écrins, de la Vanoise, …).

Panoramique depuis le Thabor

Panoramique depuis le Thabor

Après un petit tour du sommet (un joli petit plateau quand même) nous redescendons bien couverts alors que de plus en plus de randonneurs arrivent à leur tour au sommet. Après avoir redescendu les 100 derniers mètres communs à la montée, nous prenons le chemin repéré à la montée (au niveau d’un petit poteau de bois). Le sentier est un peu plus aérien qu’à la montée, je remarque que les névés présents une semaine et demi auparavant ont quasi complètement disparus. Cela facilite notre descente, puisque nous n’avons pas à marcher dans la neige, mais ne laisse rien présager de très encourageant pour la suite de la descente (qui traversait auparavant un très long névé plat (avant la roche du Chardonnet).

Après avoir descendu sous le Thabor, le sentier bascule sur un col vers la droite. Nous rejoignons maintenant le col de Valmeinier. Il est nécessaire de traverser un pierrier/névé puis de légèrement remonter. Le chemin dans les pierres est parfois un peu glissant mais en matinée les névés sont bien durs.

Le sentier vers la roche du Chardonnet

Le sentier vers la roche du Chardonnet

La roche du Chardonnet est le dernier défi de la journée, il s’agit d’une crête, anciennement GR57 qui permet d’atteindre de façon aérienne le col des Muandes (2828m) maintenant accessible depuis le creux de vallée par le nouveau tracé du GR57 (voir l’article de la même étape plus tôt dans l’année). Après un morceau de crête, on monte tout droit de plus en plus raide pour atteindre un petit promontoire, puis on longe par la gauche la fin de la roche du Chardonnet. Nous réalisons toute cette partie sans nos bâtons car l’utilisation de la main est parfois utile/rassurante. A peine plus loin que le sommet de la crête, le sentier bascule de l’autre côté et amène en 5 minutes au col des Muandes (2828m). Cette crête offre une belle vue vers le Sud, et on distingue quelques sommes lointains (le mont Viso notamment).

Passage de la roche du Chardonnet

Passage de la roche du Chardonnet

Tout au long de la descente, nous profitons de la vue sur le massif des écrins et la barre, que nous perdons des yeux avant le lac des Muandes. En contrebas du panneau du lac, nous trouvons un spot de camping idéal, plat, et assez abrité du vent.

2nd coucher de soleil

2nd coucher de soleil

Les derniers randonneurs quittent le lac et le sentier en fin d’après-midi et nous nous retrouvons enfin seuls, le torrent qui alimente le lac, même s’il a fortement perdu en débit, constitue une douche rêvée et une source d’eau propre (que nous traitons bien évidemment, mais que nous n’avons pas besoin de filtrer, contrairement à la veille). Nous passons un long moment à nous laver et à sécher au soleil. La nuit sera encore une fois froide.

Bilan

  • Se lever « tôt » pour être au sommet avant l’heure d’affluence
  • Journée courte, et après-midi de repos
  • Encore pas mal d’eau au lac des Muandes
  • Des panoramas géniaux (Vanoise, Écrins)
  • Un sommet accessible
  • Durée : compter 5 heures (avec petites pauses)
  • Dénivellation : +800m/-700m

<– Revenir au premier jour | Aller à la troisième journée –>

Autres photos

Remplissage de gourde

Remplissage de gourde

Le lac des Muandes

Le lac des Muandes

Descente sous le col des Muandes

Descente sous le col des Muandes

 

 

 

 

 

<– Revenir au premier jour | Aller à la troisième journée –>

4 commentaires

  1. [...] <– Revenir au deuxième jour | Aller à la dernière journée –> [...]

  2. Kimberly dit :

    Je sais comment gagner à partir de votre site web, il suffit de chercher dans
    google – sangamko montre comment faire de l’argent

  3. Chi dit :

    I read a lot of interesting articles here. Probably you spend a lot of time writing, i know how to save you a lot of time, there is an online tool that creates readable, google friendly posts in seconds, just type
    in google – laranitas free content source

  4. weight loss dit :

    Interesting articles you post on your blog, i have shared this article on my facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>