Jour 1 : de Névache au Plan du Diner par le col du Vallon

Le vallon

Le vallon

En ce premier jour de cet itinérant qui va nous conduire au mont Thabor, nous choisissons de partir du village de Névache (1600m). Après avoir remonté la vallée de la Clarée (en voiture), nous nous garons sur le « grand » parking de Névache situé en face de l’office de tourisme. Attention, ce parking est pris d’assaut si vous arrivez trop tard, notez également que la route qui poursuit l’ascension de la vallée est fermée en journée (sauf aux navettes payantes qui permettent d’atteindre le parking de Laval).

Pour démarrer la randonnée, nous devons avancer vers le Vallon. Nous traversons le village mais, après avoir passé l’église, ne suivons pas le panneau « GR50-57″. En sortie de village, nous longeons la départementale sur un petit kilomètre avant d’apercevoir, sur la droite de la route, le début de notre chemin (voir topo sur l’article résumé).

Le Thabor vu sous le col du Vallon

Le Thabor vu sous le col du Vallon

Il fait déjà chaud à 9h lorsque nous attaquons la montée. Celle-ci est tout d’abord abritée du soleil par des arbres mais nous atteignons assez vite le fond du vallon qui est découvert. Ce vallon est très beau, calme et les pentes sur le versant Est sont majestueuses. Nous suivons le sentier qui est vite rejoint par le soleil et montons progressivement vers la chapelle St Michel puis le chalet du Vallon. En cette période (début/mi Aout), les torrents sont presque tous secs, le ravitaillement en eau n’est donc pas possible. Nous achevons nos trois heures (1000m) de montée en passant le col du Vallon (2645m).

Note : un lien vers une randonnée à la journée dans ce secteur.

Raccourci vers le pont

Raccourci vers le pont

Le col est accessible par une pente douce au Sud tandis que la partie Nord est plus sèche et pentue, un pierrier permet de s’en éloigner assez vite. Nous faisons attention à ne pas déraper dans ce pierrier, plutôt instable, mais sans réel danger. Après 200m de descente, on retrouve l’herbe du clot Sauvage, très bel espace plat et vert qui doit permettre le camping, à condition que le torrent à l’Ouest ne soit pas desséché comme lors de notre passage.

Après une pause au clot, nous continuons notre descente vers le clot Solide et choisissons de quitter le sentier et de couper droit vers la passerelle qui permet d’attaquer la montée sous le col des Méandes (et le mont Thabor). Avec le beau temps et le relief clément, nous coupons sans problèmes à travers le clot pour atteindre le pont sans devoir redescendre trop bas vers la vallée étroite. Nous notons qu’il semble qu’un chemin (nouveau ?) descende du clot Sauvage au Nord-Ouest sous le petit lac Lavoir, à vérifier.

Col du vallon depuis le camp

Col du vallon depuis le camp

Nous avons pour ambition d’aller camper sous le col des Méandes (2727m) au Plan du Diner (~2400m) et débutons donc la montée. En cette fin de journée, le soleil très fort rend l’ascension moins aisée que le matin. Nous finissons par trouver un endroit propice au camping : proche du torrent, suffisamment plat pour deux tentes.

Après nos pâtes déshydratées (et une douche très très froide dans le torrent), le soleil se couche et la température descend vite. Nous allumons un petit feu grâce à un peu de petit bois récupéré le matin et des bouses de vache sèches proches de nos tentes. La nuit sera froide.

Feu de bouse

Feu de bouse

Note : en ce 10 Août, l’eau commence à se faire plus rare là haut, torrents secs ou diminués rendent l’alimentation en eau moins triviale, nous nous réservons toujours la possibilité de prolonger légèrement la randonnée chaque soir afin d’atteindre un terrain proche d’un torrent permettant de remplir la gourde pour la cuisine. L’eau de ce soir est plutôt sale (petites algues, petits organismes), nous la filtrons donc rudimentairement avec un t-shirt synthétique et la traitons comme toujours avec des pastilles

Bilan

  • Première journée tranquille
  • Le vallon peu emprunté, calme et très beau
  • Une super vue sur le Mont Thabor depuis le col du Vallon
  • Des clots herbeux très agréables et propices au camping
  • Peu d’eau ! Eau sale le soir, « besoin » de filtrage rudimentaire.
  • Durée : compter 6 heures avec les pauses
  • Dénivellation : +1300m/-450m

<– Revenir au résumé | Aller à la seconde journée –>

Autres photos

Coucher du soleil

Coucher du soleil

Fleur (inconnue)

Fleur (inconnue)

 

 

 

 

<– Revenir au résumé | Aller à la seconde journée –>

Un commentaire

  1. *V* dit :

    De belles photos pour un superbe coin, ça me rappelle de bons souvenirs, merci ! Votre bivouac fait rêver, vivement l’été prochain. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>