Posté le 12. août 2011 par Marc · 3 comments · Catégories: En plusieurs jours, Pyrénées, Randonnées ·
Mots-clés: , , ,
Points essentiels
  • Dénivelé cumulé : +3400m | -3400m
  • Durée : 3 jours
  • Cartes utilisées : IGN 2148 OT, n°22 Pica d’Estats-Aneto
  • Galerie
  • Points forts
    • Paysages sauvages
    • Panoramas et vues magnifiques
    • Plusieurs 3000m accessibles
  • Points faibles
    • Fléchage côté espagnol
    • Journée inégales

Réalisée pendant le mois d’Août 2011, la « boucle des 3000  » que nous vous proposons ici est une version adaptée (par nos soins) d’une boucle Pyrénéenne connue permettant de découvrir quelques sommets notables de 3000m. Cette boucle, entre France et Espagne, permet de découvrir des paysages sauvages et variés. Elle offre également des vues magnifiques, notamment depuis le sommet de l’Estat.

Photo panoramique prise du pic d'Estats

Premier jour : Du parking de l’Artigue à l’Étang de Romedo de Dalt

  • Dénivellation : +1200m | -400m
  • Durée approximative : 6h
  • Difficultés : fin de montée dans la roche
Porte de l'Artigues depuis la France

Porte de l'Artigue depuis la France

La première journée de marche permet de quitter la France en passant par la vallée de l’Artigue et de se rapprocher du refuge de Certascan. Il s’agit d’une journée équilibrée avec une longue montée jusqu’à la frontière, puis un descente agréable dans un cadre splendide.

Nous avons fais le choix de camper près de l’étang de Romedo de Dalt . Pour ceux qui souhaitent atteindre le refuge du Certascan il faut compter une à deux heures de marche supplémentaires.

Compte-rendu de la première journée

Deuxième jour : De l’Étang de Romedo de Dalt au Refuge de Baborte

  • Dénivellation : -1000m | +1200m
  • Difficultés : longue montée l’après-midi, balisage
  • Durée approximative : 8h
Descente depuis le Certascan sous un soleil de plomb

Descente depuis le Certascan sous un soleil de plomb

Cette seconde journée nous fait rejoindre le refuge non gardé de Baborte, et nous rapproche des pics. Cette journée est loin d’être la plus enthousiasmante : notre itinéraire nous fait descendre toute la matinée sous le soleil, et nous abordons la réelle montée l’après midi. Les paysages sont cependant -encore une fois splendides et le refuge de Baborte, perché au dessus de son lac constitue un campement des plus agréables.

Compte-rendu de la deuxième journée

Troisième jour : Du Refuge de Baborte au parking de l’Artigue en passant par le Pic d’Estat

  • Dénivellation : +1000m | -2000m
  • Difficulté : pas facile (cf. fatigue du 3e jour)
  • Durée approximative : 10h (avec pauses)
L'Espagne depuis la montée du col de L'Estat

L'Espagne depuis la montée du col de L'Estat

Le dernier jour de cette boucle est le plus gratifiant, il s’agit de réaliser l’ascension du -certes- très fréquenté pic d’Estat. La journée est longue, comme tôt, et est particulièrement physique pour nous (montée abrupte et 2000m de descente). Néanmoins, le jeu en vaut la chandelle, puisque la vue depuis le Pic est incroyable.

Partir tôt du refuge permet à la fois de bien gérer la montre pour la journée, mais aussi de profiter du lever du soleil. La journée est moins riche en sources d’eau, pensez à remplir les gourdes entre le Pic d’Estat et les lacs qu’il surplombe.

Compte-rendu de la troisième journée

Topographie

Ci dessous, la trace de notre boucle, réalisée à l’aide d’une montre GPS. Nous avons ajouté à cette trace divers points de repères. Sur la visualisation ci dessous, vous pouvez passer en mode « Earth » et ainsi profiter de notre trace en 3D.

La courbe de niveaux ci dessous permet de mieux visualiser le profil de chaque journée. On repère facilement la première journée, avec sa montée de 1200m puis sa descente de 400m. La seconde journée commence par une brève montée puis descend dans une vallée 700m en contrebas. Pour atteindre le refuge de Baborte et finir cette seconde journée, il faut remonter de 1100m. Enfin, le dernier jour nous fait grimper de 700m avant d’attaquer la dernière descente de plus de 2000m.

Courbe de niveau - La Boucle des 3000

Courbe de niveau - La Boucle des 3000

Pour cette boucle, nous avons utilisé deux cartes. La carte IGN 2148 OT (Vicdessos – Pique d’Éstats – Pic du Montcalm), qui malheureusement s’arrête très vite une fois la frontière passée, et la carte espagnole n°22 Pica d’Estats-Aneto 1:50 000 qui malgré ses défauts nous a permis de nous repérer approximativement chez nos amis espagnols. Note : nous avons pu rencontrer un randonneur espagnol possédant une carte plutôt ancienne mais visiblement très fournie et précise, il doit donc être possible de se fournir des cartes de meilleure qualité que la notre.

Photographies

Vous pouvez trouver un échantillon des photos prises pendant ces trois jours sur la gallerie dédiée à la « Boucle des 3000  » .

Quelques informations pratiques

Cette boucle est de difficulté moyenne. Son sens de parcours implique une difficulté croissante et exige donc une certaine endurance de la part du randonneur. Concernant l’approvisionnement en eau, il est possible de remplir les gourdes régulièrement, en pensant bien à prendre des pastilles pour purifier. Nous portions chacun 2,5 litres qui servaient également pour nos bouillons du soir. A posteriori, cette quantité d’eau parait tout à fait correcte, ni trop importante, ni sous estimée.

Nous avons campé une nuit sous tente et une en refuge non gardé. La température de nuit au mois d’Août (sans nuages) à ces altitudes peu descendre en dessous de 5 degrés (°C) et il est donc important de posséder un sac de couchage un minimum chaud pour se reposer convenablement.

A propos du balisage, il est à noter qu’il est, du côté Espagnol, complètement anecdotique. Sa couleur verte et l’effacement dû à l’érosion l’ont rendu invisible. La plupart du temps, le beau temps nous a permis de repérer des traces dans l’herbe ou de voir au loin notre direction, mais il aurait surement été compliqué de s’orienter par mauvais temps. De plus, les cartes espagnoles que nous avons utilisé sont assez peu à jour, et les chemins tracés passent parfois plusieurs centaines de mètres à côté du tracé réel (descente de la porte de l’Artigue).

Un des rares balisages visibles du côté Espagnol

Un des rares balisages visibles du côté Espagnol

3 commentaires

  1. [...] la galerie de notre randonnée. Pour revenir au résumé, utilisez ce lien. #gallery-1 { margin: auto; } #gallery-1 .gallery-item { float: left; margin-top: 10px; text-align: [...]

  2. [...] Revenir au résumé | Aller à la seconde journée [...]

  3. [...] premier itinérant ensemble (les 3 créateurs de ce blog) dans les Alpes, après nos deux balades précédentes dans les Pyrénées (Pic d’Éstats notamment). Comme vous pourrez le voir, la météo a été [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>